Guide du débutant à la philosophie UX

Quand j’ai lu ceci la première fois je me suis permis de le corriger : je me suis dit c’est psychologie, pas philosophie. Mais je me plantais, bien que l’on tienne compte des études cognitives et de la psychologie des utilisateurs, la philosophie UX est quelque chose à part.

Même si la « philosophie » fait souvent référence à des idées qui ont résisté à l’épreuve du temps, les technologies en évolution rapide créent de nouvelles idées qui méritent d’être examinées. Qu’elle soit ancienne ou nouvelle, la philosophie informe nos valeurs, nos principes et nos processus.

L’expérience utilisateur est l’établissement d’une philosophie sur la façon de traiter les individus.
Le design visuel est l’établissement d’une philosophie sur la façon de faire un impact.
Whitney Hess

5 Principes directeurs pour les designers d’expérience utilisateur

Les « principes directeurs » sont la philosophie générale ou les croyances fondamentales qui orientent la prise de décision d’une organisation, d’une équipe ou d’un individu, quels que soient les objectifs, les contraintes ou les ressources du projet.

1. Comprenez le problème sous-jacent avant de tenter de le résoudre

Votre travail devrait avoir pour but de résoudre les problèmes urgents auxquels les gens sont confrontés. Assurez-vous de pouvoir articuler clairement le cœur du problème avant de consacrer une once de temps à l’élaboration du design. La vraie marque d’un designer efficace est la capacité à répondre « pourquoi ? ». Ne perdez pas votre temps à résoudre les mauvais problèmes.

2. Ne blessez personne

C’est votre travail de protéger les gens et de créer des expériences positives. Au minimum, vous devez vous assurer que vous ne causez aucune douleur. Le monde est rempli de beaucoup d’angoisse — faites du but de votre vie de ne pas y ajouter.

3. Rendez les choses simples et intuitives

Laissez la complexité à la dynamique familiale, aux relations et aux puzzles. Les choses que vous créez doivent être faciles à utiliser, faciles à apprendre, faciles à trouver et faciles à adapter. L’intuition se produit en dehors du raisonnement conscient, donc en l’utilisant, vous réduisez réellement la taxe sur l’esprit des gens. Cela les fera se sentir plus légers et probablement beaucoup plus heureux.

4. Reconnaissez que l’utilisateur ne vous ressemble pas

Ce qui est évident pour vous n’est pas nécessairement évident pour quelqu’un d’autre. Nos processus de pensée et notre compréhension du monde qui nous entoure sont profondément affectés par notre génétique, notre éducation, notre culture religieuse et géographique et nos expériences passées. Il y a une très faible probabilité que les personnes pour lesquelles vous concevez aient toutes les qualités qui vous distinguent. Ne supposez pas que vous comprenez naturellement les besoins de vos clients. Combien de personnes pensez-vous comprennent vraiment ce que c’est que d’être vous ?

5. Ayez de l’empathie

L’empathie est la capacité de comprendre et de partager la perspective et les sentiments d’une autre personne. Sortez de votre boîte et essayez vraiment de comprendre le monde du point de vue d’une autre personne. Sortez de votre routine pour vous identifier à leurs besoins. Si certaines choses n’ont tout simplement pas de sens pour vous, posez plus de questions. Posez autant de questions que nécessaire jusqu’à ce que vous compreniez enfin. Lorsque vous comprenez vraiment ce que font les gens et pourquoi ils font ce qu’ils font, vous aurez beaucoup plus de facilité à vous battre pour améliorer leur vie. Si vous n’essayez pas de rendre la vie meilleure, que faites-vous ici ?

20 Principes directeurs du design d’expérience utilisateur

Bien qu’il y ait plus de 20 principes directeurs du design UX, tous peuvent se résumer à l’empathie, cette capacité à se mettre à la place des autres, ce qui nous ramène en tant que designers UX au principe directeur #5 des designers UX.

1. Restez hors du chemin des individus

Quand quelqu’un essaie de faire quelque chose, il est en mission. Ne l’interrompez pas inutilement, ne lui mettez pas d’obstacles à surmonter, pavoisez simplement la route pour un trajet facile. Vos créations devraient avoir des voies intentionnelles et évidentes, et devraient permettre aux individus d’accomplir des tâches rapidement et librement.

2. Présentez peu de choix

Plus on offre de choix à une personne, plus il lui est difficile de choisir. C’est ce que Barry Schwartz appelle le paradoxe du choix. Enlevez les « bons à avoir » et concentrez-vous plutôt sur les alternatives nécessaires qu’une personne doit faire pour avoir un impact important sur les résultats.

3. Limitez les distractions

C’est un mythe quand on dit que les gens peuvent faire plusieurs choses à la fois. Les gens ne peuvent réellement faire deux choses simultanément ; ils finissent par accorder moins d’attention aux deux tâches et la qualité de l’interaction en souffre. Un design efficace permet aux gens de se concentrer sur la tâche à accomplir sans que leur attention ne soit détournée vers des tâches moins critiques. Créez pour les tâches à effectuer consécutivement au lieu de simultanément afin de garder les gens dans le moment.

4. Groupez des objets connexes les uns avec les autres

La mise en pages est un ingrédient clé pour créer des expériences signifiantes et utiles. Lorsqu’une personne parcourt une page pour obtenir des informations, elle comprend ce que vous pouvez faire pour elle et ce qu’elle peut faire pour elle-même en utilisant vos services. Pour faciliter ce processus d’apprentissage, et pour motiver l’interaction, ne forcez pas les gens à faire des allers-retours dans des zones disparates afin d’accomplir une seule tâche. Le design doit être soigneusement organisée avec des fonctionnalités et des zones de contenu connexes correctement découpées, et …

5. Créez une hiérarchie visuelle qui correspond aux besoins de l’utilisateur

… en donnant aux éléments les plus cruciaux la plus grande importance. La « hiérarchie visuelle » est une combinaison de plusieurs dimensions pour faciliter le traitement de l’information, comme la couleur, la taille, la position, le contraste, la forme, la proximité d’éléments similaires, etc. mais la priorisation des informations et des fonctionnalités doit imiter les scénarios d’utilisation du monde réel. Ne faites pas des éléments les plus couramment utilisés le plus hors de portée.

6. Fournissez une forte senteur d’information

Les gens n’aiment pas deviner. Quand ils cliquent sur votre site ou produit, ils ne le font pas au hasard ; ils essaient de suivre leur nez. Si ce qu’ils trouvent lorsqu’ils arrivent n’est pas proche de ce qu’ils ont prédit, il est probable qu’ils vont abandonner et aller ailleurs. Assurez-vous d’utiliser un langage clair et de définir correctement les attentes afin de ne pas conduire les gens dans le mauvais sens.

7. Fournissez des panneaux indicateurs et des repères

Ne laissez jamais les gens se perdre. Les panneaux indicateurs sont l’un des éléments les plus importants de toute expérience, en particulier sur le web où il y a un nombre infini de chemins menant dans toutes les directions. Le design devrait garder les gens conscients de l’endroit où ils se trouvent dans l’expérience globale en tout temps de manière cohérente et claire. Si vous leur montrez d’où ils viennent et où ils vont, ils auront la confiance nécessaire pour s’asseoir et se détendre et profiter de la balade.

8. Fournissez un contexte

Le contexte prépare le terrain pour une livraison réussie. En communiquant à quel point tout est inter-relié, les gens sont beaucoup plus susceptibles de comprendre l’importance de ce qu’ils regardent. Assurez-vous que le design est autonome et ne casse pas les gens hors de l’expérience, sauf quand il est tout à fait nécessaire de communiquer le but.

9. Évitez le jargon

Rappelez-vous que l’expérience le (le client) concerne, pas vous (l’entreprise). Comme aller dans un pays étranger et s’attendre à ce que la femme derrière le comptoir comprenne votre langue maternelle, il est tout aussi impoli de parler à vos visiteurs en utilisant le jargon interne à votre entreprise ou pire, les expressions que vous avez faites pour avoir l’air spirituel. Soyez clair, aimable et utilisez une terminologie largement comprise.

10. Rendez les choses efficaces

Un objectif principal du design d’expérience est de rendre les choses efficaces pour l’humain avant de rendre les choses efficaces pour l’ordinateur. L’efficacité permet une productivité et une réduction des efforts, et un design rationalisé permet d’en faire plus dans le même laps de temps. Créer de l’efficacité démontre beaucoup de respect pour vos clients, et ils seront sûrs de le remarquer.

11. Utilisez les valeurs par défaut appropriées

Fournir des options présélectionnées ou prédéterminées est l’un des moyens de minimiser les décisions et d’accroître l’efficacité. Mais choisissez judicieusement : si vous affectez les valeurs par défaut aux mauvaises options (ce qui signifie que la majorité des gens sont obligés de changer la sélection), vous finirez par créer plus de stress et de temps de traitement.

12. Utilisez les contraintes de manière appropriée

Prévenir les erreurs est beaucoup mieux que de s’en remettre. Si vous savez à l’avance qu’il existe certaines restrictions sur les entrées de données ou les impasses potentielles, empêchez les gens d’emprunter la mauvaise voie. En indiquant de manière proactive ce qui n’est pas possible, vous aidez à établir ce qui est possible et à guider les gens vers des interactions réussies. Mais assurez-vous que les contraintes en valent la peine — ne soyez pas trop prudent ou limitatif quand c’est juste pour faciliter les choses pour la machine.

13. Rendez les actions réversibles

Il n’y a pas de design parfait. Personne et rien ne peut empêcher toutes les erreurs, alors vous aurez besoin d’un plan d’urgence. Assurez-vous que si les gens font des erreurs (soit parce qu’ils ont mal compris les instructions ou mal orthographié ou ont été trompés par vous), ils puissent facilement les corriger. Annuler est probablement le contrôle le plus puissant que vous puissiez donner à une personne, si seulement nous avions un bouton Annuler dans la vie.

14. Réduisez la latence

Personne n’aime attendre. Les rangs sont nulles. Il en est de même des retards dans une interface. Faites tout ce que vous pouvez pour répondre rapidement aux demandes des gens, sinon ils auront l’impression de ne pas être vraiment écoutés. Et si vraiment ils doivent attendre…

15. Fournissez une réponse

…dites-leur pourquoi ils attendent. Dites-leur que vous travaillez. Dites-leur que vous les avez entendus et que vous leur offrez l’étape suivante sur leur parcours. Le design n’est pas un monologue, c’est une conversation.

16. Utilisez l’émotion

La facilité d’utilisation n’est pas la seule mesure d’une expérience utilisateur positive ; avoir du plaisir est tout aussi important. Quelque chose peut être mortellement simple, mais si c’est outrageusement ennuyeux ou froid, il peut être plus difficile de passer à travers. Les créations doivent avoir des fioritures de chaleur, de gentillesse, de fantaisie, de richesse, de séduction, d’esprit — tout ce qui incite à la passion et qui fait que la personne se sent engagée et stimulée.

17. Moins c’est plus

Il ne s’agit pas nécessairement de minimalisme, mais il est important de s’assurer que tout dans le design a un but. Certaines choses sont purement fonctionnelles ; d’autres choses sont purement esthétiques. Mais si elles ne contribuent pas à la positivité globale de l’expérience, alors enlevez-la. Réduisez le design aux fondamentaux nécessaires et les gens trouveront beaucoup plus facile de se laisser attirer dans l’espace blanc.

18. Soyez cohérent

Les mécanismes de navigation, la structure organisationnelle et les métaphores utilisées tout au long de la création doivent être prévisibles et fiables. Lorsque les choses ne correspondent pas entre plusieurs zones, l’expérience avoir l’air décousue, déroutante et inconfortable. Les gens vont commencer à se demander s’ils ont mal compris le sens voulu ou s’ils ont manqué un signal clé. La cohérence implique la stabilité, et les gens veulent toujours avoir l’impression d’être entre de bonnes mains.

19. Faites une bonne première impression

Vous n’avez pas de seconde chance ! Concevoir une expérience numérique n’est pas différent d’établir un ensemble de règles sur la façon de se conduire dans une relation. Vous voulez que les gens se sentent à l’aise lorsque vous les rencontrez pour la première fois, vous voulez définir clairement ce que vous pouvez et ne pouvez pas offrir, vous voulez les intégrer dans le processus, vous voulez être attirant, attrayant, fort et sensé. En fin de compte, vous voulez vous assurer qu’ils peuvent se voir avec vous pendant longtemps.

20. Soyez crédible et digne de confiance

Il est difficile de dire à qui vous pouvez faire confiance ces jours-ci, donc la seule façon de gagner la confiance de vos clients est de la mériter — faites ce que vous dites que vous allez faire, ne promettez pas trop et ne livrez pas, n’abusez pas quelqu’un pour remplir un objectif d’affaires. Si vous définissez les attentes des gens de manière appropriée et que vous répondez en temps opportun, les gens vous donneront une marge de manœuvre beaucoup plus grande que s’ils n’attendaient que vous pour les tromper.

Ce qu’il faut retenir

Les principes ci-dessus sont généraux et peuvent être appliqués à de nombreux types d’expériences. Cependant, certains produits nécessitent un ensemble de directives plus ciblées en raison de leurs publics spécifiques ou de leurs objectifs de marque. Vous trouverez ci-dessous des exemples de principes directeurs qui ont été rendus publics par certaines des organisations les plus connues. Utilisez-les comme source d’inspiration, mais ne pensez pas que suivre les mêmes instructions produira les mêmes résultats.

Principes de design UX dans les grandes organisations

Ressources complémentaires